mardi 26 avril 2016

Un nouvelle vie à 5, récit d’une dernière naissance.


Ma saucisse d’amour à moi
Ça y est, notre Petit Bourdon est enfin parmi nous, il est né le 17 avril 2016, petit bélier comme sa maman, petit oisillon du printemps...
Notre tribu vit en ce moment une période d’adaptation, celle de la vie à cinq.
Cette nouvelle naissance, nous comptons, le barbu et moi, en savourer chaque instant car, nous avons décidé que ce petit homme sera notre dernier bébé. Et oui, moi qui rêvais plus jeune d’une grande smala semblable à celle de l’excellent Treize à la douzaine où règne une joyeuse pagaille, j’ai finalement rencontré l’homme de ma vie assez tard et quand Petite Fleur est née j’avais déjà 30 ans passé.
Aussi, 40 ans sonne pour moi comme l’âge limite. Je n’ai plus la même énergie, mon corps est un peu rouillé et je sens bien qu’il me faudra un peu plus de temps pour récupérer après cet accouchement.
5 c’est un beau chiffre, 5 c’est notre chiffre et c’est à 5 que nous allons vivre toute une nouvelle vie d’aventures et pour cela nous avons besoin d’être des quadragénaires en forme et dynamiques!
Ce dernier accouchement aura été décoiffant et on peut dire que nous aurons fini de compléter notre famille dans un beau feu d’artifice.
On pense que l’arrivée d’un numéro 3 se fera les doigts dans le nez, qu’on a tout vu... mais non la naissance de ce Petit Bourdon aura été bien surprenante.
Par exemple, j’ai eu des contractions toute la semaine précédant son arrivée, chose assez perturbante pour moi qui n’en avait alors eu que le jour J de mes deux précédents accouchements. Cette fois j’ai géré ces contractions comme une grande, avec un calme olympien et mon ami le ballon (Ah pourquoi ne t’ai-je rencontré plus tôt cher ami?).
Et puis, au moment d’accoucher, ma péridurale, programmée pour protéger une légère hernie, a été mal posée et n’a absolument pas fonctionné. Me voici donc entrain de vivre un accouchement naturel comme des milliers de femmes de par le temps et le monde!
Et bien vous savez quoi? Je suis très heureuse de cet “incident” car c’est une expérience qu’il aurait été dommage pour moi de ne pas vivre. Comment vous dire, c’était douloureux sans l’être vraiment, c’est trop intense, trop enivrant, tel un tour vertigineux dans un wagon dévalant à toute allure une immense montagne russe; l’adrénaline est à son comble, vos hormones vous font planer et on se sent emportée au coeur d’une tornade de sensations extrêmes tout en restant alerte à tout ce qui nous entoure.
Je me suis moi même surprise en me découvrant une force insoupçonnée, celle de donner la vie coûte que coûte. Et une fois le moment de délivrance passé, une véritable fierté et un véritable sentiment d’accomplissement m’ont envahi, sans parler du regard plein de fierté et d’admiration que mon barbu a posé sur moi en susurrant des mots de félicitations.
Nous avons eu la chance de rencontrer une sage-femme extraordinaire, qui représente pour moi ce que devrait être cette profession, elle a été généreuse en sourires, en échanges, en gestes tendres, en encouragements, très à l’écoute elle a été un élément essentiel de ce travail d’équipe, un véritable accompagnement. Et surtout, elle a été extrêmement réactive et efficace quand ce Petit Bourdon s’est présenté tout bleu, le cou enserré par deux tours de cordon (il virevoltait tant ce Petit Bourdon).
C’est après la minute la plus longue jamais vécue, deux coups de ciseaux et deux coups d’oxygène dans le nez que le reste de l’équipe alertée est arrivée en courant pour entendre avec nous, enfin, ce cri salvateur qui nous a rendu une fois encore les parents les plus heureux du monde; merci mon dieu, merci la vie.
24H après j’étais de retour à la maison, je n’ai jamais aimé rester en maternité, préférant le confort de mon lit pour aborder au calme les débuts toujours un peu éprouvant de l’allaitement.
C’est avec la fatigue, le corps fourbu et l’émotion à fleur de peau que la maman doit encore donner d’elle même à ce petit être tout neuf et accepter de prendre le temps de s’apprivoiser mutuellement, de trouver les bonnes positions...
Plus d’une semaine a passée et Petit Bourdon aurait dû naitre aujourd’hui si à terme, je me sens moins envahie par mes émotions, nous avons trouvé un rythme confortable, son petit estomac gère mieux la digestion, les pleurs ont laissé place au calme et il nous offre de jolies périodes d’éveil pendant lesquelles il contemple son entourage avec intérêt et questionnement (quel monde étrange que celui-ci!).
Son frère et sa soeur ont bien compris que notre amour est indivisible mais multipliable à l’infini et semblent accepter ce petit être avec joie et amour.
Nous avons même repris hier le chemin de l’IEF mais avec légèreté et petit à petit, je vais pouvoir à nouveau partager avec vous nos lectures et autres découvertes.
À très bientôt donc...

10 commentaires:

  1. Que j'ai aimé ton passage sur l'accouchement ! C'est tellement ça et c'est tellement dommage que tant de futures mamans passent à côté ! Cette force sauvage qui soulève tout, insoupçonnée avant le grand chambardement, ce regard inoubliable dans le regard de son amoureux, la présence si rassurante de la sage-femme lorsqu'on a la chance de rencontrer la bonne....
    Plein de tendresses à ce petit bourdon et à tout le reste de la tribu. Prends le temps....

    RépondreSupprimer
  2. Félicitations et bienvenu à ce magnifique Petit Bourdon...
    Je vous souhaite tout plein de bonheurs dans cette nouvelle vie à 5 !
    A bientôt
    Laura

    RépondreSupprimer
  3. Félicitations et bons premiers jours sur terre à ce beau jeune homme tout neuf !
    Merci pour ce beau texte qui retranscrit si bien les choses. (et qui donne envie de…mais bon zut, patience !)

    RépondreSupprimer
  4. Bienvenue petit bourdon d'amour !
    Bravo Maman et Papa aussi quand même d'avoir si bien travaillé, qu'avec les beaux jours vous puissiez savoureux ces beaux moments familiaux, tendres et inoubliables.
    Plein de gros becs !!

    RépondreSupprimer
  5. Et bien ! Jolie naissance même si mouvementée et chargée en émotions... Profitez bien les uns des autres et de cette nouvelle rencontre à 5 ! :)

    RépondreSupprimer
  6. Et bien jolie naissance chargée en émotions !
    Profitez bien de votre nouvelle vie à 5 ! :)

    RépondreSupprimer
  7. Bienvenue sur Terre à ce joli petit bourdon! :-D Profitez bien les uns des autres, ces moments sont si précieux.

    RépondreSupprimer
  8. C'eau beau...le récit d'une naissance...
    J'ai eu aussi mon petit dernier à 40 ans : merveilleux...mais légérement fatigant!😀

    RépondreSupprimer
  9. Bienvenu petit Bourdon !
    Profitez bien de ces moments de tendre découverte <3

    RépondreSupprimer
  10. Merci à toutes pour vos gentils messages... Beaucoup de bonheur chez vous!

    RépondreSupprimer

Laissez nous un commentaire, il est toujours plaisant de vous lire!