mardi 29 septembre 2015

Raconte encore Shéhérazade...

Cliquez pour en connaître le prix


C’est à l’âge de 14 ans que ma maman m’a offert une édition illustrée des Mille et une nuits, traduite par le célèbre Antoine Galland et première traduction en français. Cette édition publiée pour la première fois au XIXème siècle avait été illustrée par les plus grands dessinateurs de l’époque: Foulquier, Worms, Riou, Bertall, Castelli, Gustave Doré...  cet ouvrage a laissé un souvenir impérissable à la jeune fille que j’étais.
Ce recueil anonyme de contes populaires d’origine perse et indienne et issu de la tradition orale est une oeuvre incontournable de la littérature arabe.
Le sultan Shahryar trahi par son épouse infidèle décide de faire exécuter chaque matin une femme qu’il aura épousé la veille. Shéhérazade, douce femme, vive et pleine de sagesse décide de se sacrifier pour mettre fin à cette funèbre mascarade. Chaque nuit elle raconte au sultan une histoire dont la suite est reportée au lendemain, éveillant alors la curiosité du souverain qui ne peut se résoudre à la tuer. Au bout de mille et une nuits, il renoncera à la faire exécuter.
Pour en savoir plus sur cette oeuvre immense vous pouvez consulter ce petit article ici ou vous rendre ici sur le site de la BnF qui propose à vos enfants de découvrir 3 contes à écouter, ainsi que plusieurs ateliers interactifs.



Il est grand temps pour vos enfants de partir à la rencontre de Sinbad le marin, d’Ali Baba, d’Aladin et sa lampe merveilleuse et d’écouter Shéhérazade!
Pour cela je vous invite à découvrir ce bel ouvrage des éditions Usborne, sorti en librairie ce mois de septembre et adapté aux jeunes lecteurs, qui propose une sélection de contes des Mille et une nuits très joliment illustrés par Alida Massari.



Ma petite fleur de 7 ans a tout simplement adoré cet ouvrage et chaque soir elle nous a demandé de lui raconter une nouvelle histoire comme l’aurait fait Shéhérazade. Mais la police d’écriture en caractère gras et la mise en page aérée offre une lecture aisée aux jeunes lecteurs indépendants.


Nous avons trouvé que cet ouvrage, bien écrit, jamais mièvre, est pour un jeune enfant une excellente introduction à l’oeuvre originale (plus tard elle pourra en lire l’impressionnante totalité, car l’envie est maintenant là).


Très sympa aussi, à la fin du livre, un bref historique très instructif sur les origines des contes des Mille et une nuits.


Un ouvrage que nous vous recommandons chaleureusement car il est pour moi impensable de ne pas découvrir ces contes merveilleux qui soulèvent l’importance de la transmission orale, des mots, des histoires, et celui du combat contre l’injustice.

Pour finir cet article je veux partager avec vous cet extrait de la préface de l’oeuvre traduite par Antoine Galland, dont les mots résonnent en moi depuis si longtemps: “ Cette victoire du mot sur la mort ressemble à notre propre survie en ce que l’homme ne vit pas seulement de pain, mais aussi de la parole. Voilà pourquoi depuis des siècles tant d’hommes ont posé leur tête sur tes genoux, tendre nourrice magicienne; tu les a tous abreuvés du lait de tes contes nous enseignant que la mort n’est qu’un “à suivre” des mille et une nuits de notre vie terrestre et qu’on ne connaît pas de nuit qui ne mène à l’aurore.”

Merci aux Éditions Usborne pour cette agréable découverte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez nous un commentaire, il est toujours plaisant de vous lire!