mardi 4 août 2015

Martin de Candre Faiseur de Savon




Nous avons eu l’occasion de visiter la très jolie boutique-exposition aux parfums envoûtants Martin de Candre qui est ouverte toute l’année, dans le site exceptionnel de Mestré, ancienne ferme du XIIème siècle de l’Abbaye de Fontevrault, situé entre Saumur et Chinon, à 2km au Sud de la Loire. L’accueil est simple, chaleureux et familial et nos questions ne sont pas restées sans réponses!
En plus, dans cette entreprise familiale tous les enfants ont été instruits en famille, génial non?


Cette entreprise a vu le jour les années 1970, fruit de la rencontre entre André Chapuis chimiste savonnier et Dominique et Rosine Dauge exploitants agricoles. Il faudra des années de pratique savante et appliquée, d’ingéniosité, de patience et de courage pour que Rosine parvienne à se former et à reprendre le savoir-faire unique de ce “Maître” en saponification. Aujourd’hui ce sont ses deux filles qui s’occupent de l’entreprise en conservant fidèlement le savoir-faire d’origine.
Malheureusement, merci aux règles de sécurité européennes, on ne peut pas visiter le laboratoire mais une des propriétaires a pris le temps entre deux clients de nous expliquer avec passion le phénomène de la saponification. Et vous, saviez-vous comment se fait le savon?
Et bien le savon est le fruit d’une réaction chimique surprenante par sa rapidité et sa violence lorsqu’elle se pratique à l’ancienne selon la formule Marseillaise de l’empannage à chaud.
Cette réaction s’obtient en ajoutant à de l’huile végétale ou animale un sel caustique (soude ou potasse).
Chez Martin de Candre les saponifications sont réalisées avec des huiles végétales.
L’huile d’olive est leur corps gras principal car extrêmement riche en acides gras oléique, elle donne un savon qui lave sans dessécher, laissant la peau douce et souple après le bain. Pour certains savons, l’huile de palme est ajoutée à l’huile d’olive, ce qui permet d’obtenir des savons plus durs qui résistent mieux à l’humidité et dans lesquels il est possible d’ajouter des éléments qui auraient tendance à beaucoup ramollir, tel que le miel, des résines visqueuses etc...
Enfin, l’huile de Coprah, issue de la noix de Coco, donnera de la mousse.
Quelle magie de transformer le “gras” en un élément soluble dans l’eau!
Aucun colorant n’est ajouté, la fabrication est manuelle, chaque savon a donc sa forme, sa couleur et son parfum, chaque savon est unique.
Dans cette boutique il est difficile de ne pas craquer, nous sommes repartis avec plusieurs savons; on y trouve:

  • Des savons à l’huile d’olive  (lavande, Thym girofle et cannelle, fougères, rose)
  • Des savons de Marseille Toilette à l’huile d’olive, très proches du savon d’autrefois
  • Des savons à l’huile d’olive et à l’huile de palme, parfaits pour des lavages répétés des mains car ils résistent bien à l’humidité. Ils sont enrichis de baumes du Tolu et du Benjoin (aux qualités antiseptiques et cicatrisantes), de lait, de miel (laissent la peau douce et souple). Cette série est légèrement parfumée d’un Cologne composée d’agrumes.
  • Des savons de Marseille ménage, sans parfum il conviennent à ceux qui veulent se laver avec un savon pur sans ajout, mais ils sont aussi recommandés pour les lavages délicats à la main, pour enlever les taches, donner souplesse et blancheur au linge. C’est le savon “ à tout faire ” de la maison.
  • Des savons fluides parfumés à l’huile d’olive, doux ils lavent et dégraissent rapidement.
  • Des savons fluides sans parfums
  • Des savons à raser, élaborés à partir d’huiles végétales saponifiées à la potasse. Ils donnent une mousse très particulière, onctueuse, abondante, qui ne sèche pas vite sur la peau. Ils s’utilisent au blaireau.
Toutes ces informations sont issues du petit catalogue glissé dans votre sac d’achat avec un mode d’emploi et de conservation de leurs savons, c’est super et très instructifs.

Moi qui avait, il y a quelques mois, décidé d’abandonner le gel douche pour revenir aux blocs de savons, je suis plus convaincue que jamais et ma salle de bains sent bon le savon à la fougère! 
Nous avons même mis deux savons frais, gentiment offert, bien enveloppés dans leur papier, en attente dans une armoire, comme conseillé. Ils y resteront 3 mois avant de pouvoir être utilisés, le plus: mon linge sent délicieusement bon et les mites n’aiment pas!
Les bonnes pratiques à retenir?
Poser votre savon sur un égouttoir afin que le savon ne ramollisse pas. Retirez votre savon de la douche si celle ci reste très humide car si le savon s’égoutte bien et sèche après chaque usage, il durera longtemps et son parfum sera encore plus développé.

Je vous invite à vous rendre dans cette superbe boutique ou alors découvrir leur site internet ici pour découvrir le procédé de la saponification en images ou bien commander en ligne quelques uns de leurs délicieux savons.

1 commentaire:

  1. Très sympa comme visite, merci pour les explications j'ai été confrontée au probleme huile de palme en cherchant à faire ma lessive avec sur savon de Marseille à l'huile d'olive, je comprend mieux maintenant ;0)

    RépondreSupprimer

Laissez nous un commentaire, il est toujours plaisant de vous lire!